FAQ (Frequently Asked Questions)

                Voici quelques questions que nous avons régulierement :

Pourquoi faire appel à un indépendant ?

            Lorsqu’un besoin se fait sentir, plusieurs options se présentent à nos clients : grossir son entreprise en embauchant un nouvel employé dans son équipe représente un risque pour nombre de sociétés du fait des charges salariales et du traitement administratif plutôt lourd. Faire appel à un indépendant permet de simplifier la gestion du projet en l’externalisant, de mieux gérer les coûts, d’avoir un interlocuteur unique pour la facturation et le travail et surtout d’obtenir un regard neuf sur votre entreprise et vos produits. Cependant quelques « ’règles »’ s’appliquent.

Cela permet aussi de reduire les charges sur la prestation effectuée. en effet, une société peut faire passer la facture sous les charges de fonctionnement et ainsi, ne pas avoir d’impôt sur son montant. De plus, elle peut ainsi récuperer la TVA le cas échéant.

J’ai mes propres CGA (conditions générales d’achats), puis-je vous les proposer ?

            Nous avons nos CGV (conditions générales de ventes) et cela n’est pas pour rien. Cependant, il est possible de négocier dans la limite du raisonnable nos conditions. Mais attention, elles ne risquent d’être acceptées qu’en cas de réelles nécessités, des garanties pouvant être demandées.

Est-il possible de vous faire signer un accord de non-divulgation avant même de vous parler plus en détail du projet (avant d’établir un devis) ?

            Bien entendu, nous n’avons aucun intérêt à divulguer vos informations. Vous n’avez pas envie de trop en dire pour vous protéger et nous respectons cela. C’est pourquoi nous traitons chaque demande de devis dans la plus grande confidentialité, indépendamment du travail qui y sera effectué. Nous acceptons de signer les accords de non-divulgation à partir du moment ou ceux-ci ne se substituent pas à un devis ou à des CGA camouflés et qu’ils respectent nos valeurs. Cependant, nous nous réservons le droit de briser cette confidentialité en cas de demande illégale ou hautement immorale.

J’ai signé un devis, mais je n’ai plus l’argent pour payer le projet, est-il possible de déplacer les dates de facturation sans changer les dates de suivis ou de livraison du projet ?

            Si possible, ne signez jamais un devis que vous ne pouvez honorer. Malheureusement, il est possible que des difficultés financières se fassent sentir en plein milieu d’un projet. Dans ce cas, nous pouvons vous proposer un nouveau planning, mais les dates de suivis et de livraisons étant en fonction des dates de facturation, elles seront automatiquement déplacées. Selon le type de projet, le délai maximum de report est de 3 à 6 mois sans coûts supplémentaires. Pour tout report supérieur à 6 mois, une pénalité de 5 % du devis par mois supplémentaire est automatiquement due jusqu’à annulation ou reprise du projet.

J’ai un projet très urgent, il doit être fait très rapidement. C’est-à-dire dès maintenant.

            Maitriser ses propres délais permet d’éviter une situation potentiellement dangereuse. Si votre projet doit être traité en urgence, nous vous proposons un type de contrat spécifique, plus cher que nos tarifs habituels certes, mais qui compense les sacrifices que nous sommes obligés de faire pour tenir les délais (votre projet est prioritaire, nous travaillons hors de nos horaires normaux ainsi que les week-ends, pas d’acompte demandé…). Pour éviter de banaliser la chose, nous ne proposons ce type de contrat qu’une seule fois par client et uniquement sur les 10 à 20 premiers jours de la prestation. Pour plus d’information, vous pouvez consulter les CGVs.

Et la TVA dans tout ça ?

            Nous sommes une microentreprise, de fait, nous ne sommes pas assujettis TVA. Enfin pas au début. À partir de 33 000 euros de projets, la TVA est automatiquement due. Mais rassurez-vous, on ne vous demandera jamais de payer la TVA si elle n’est pas prévue à la base.

Je suis à l’étranger, comment ça se passe pour les suivis de projets ?

            Pour les suivis et les livraisons, nous proposons d’aller présenter le projet chez vous. À condition que votre entreprise ne se situe pas trop loin de nous. Dans le cas contraire, tout se fait via Skype et email. Nous vous partageons notre écran afin que la présentation soit fluide.

Je fais appel à vos services pour l’un de mes clients en tant qu’intermédiaire. Est-ce cela vous pose un problème ?

            Non, à condition que nous ayons les coordonnées dudit client afin de voir avec lui les détails techniques et la direction du projet. Dans ce cas nous prenons contact avec vous pour la facturation et les délivrables. Le but étant de fournir la même qualité de prestation avec le moins de temps perdu sur les retours (car plus il y a d’intermédiaires plus la prise de décision est longue et complexe). Le second but est ainsi de limiter les tentatives de vol de propriété intellectuelle voir de recopie sans accord ou de plagiat. Pour cela, nous devons en être informés dès le début du projet lors de l’établissement du devis. Si cela n’est pas le cas, que nous remarquons que les retours sont chaotiques et que les informations dont nous prenons connaissance lors du projet émanent de plusieurs personnes ayant des avis contradictoires, votre entreprise risque d’être blacklistée chez nous et nos partenaires.

J’ai reçu un mail m’avertissant que j’étais blacklisté, qu’est-ce que cela signifie ?

            Lorsque les obligations du client (décrites dans les CGV) ne sont pas respectées ou en cas d’abus explicites de la part du client (retours incessants à une phase précédente du projet, demandes irréalistes ou différant de façon importante du devis, retours clients lents ou chaotiques… etc.), nous nous autorisons le droit de « ’blacklister »’ une entreprise et cela indéfiniment. Cela implique que votre entreprise, ainsi que les différentes personnes qui ont participé activement au(x) projet(s) ne pourront plus travailler avec nous et nos partenaires (ou au minimum, souffrirons d’un malus tarifaire très important). Cela n’exclut en aucun cas d’éventuelles poursuites légales les cas échéants. Un client blacklisté ne pourra prétendre à aucune réduction, offre limitée ou quelque avantage que ce soit. La confidentialité des projets sera limitée à la date de livraison dans le meilleur des cas et aucun contrat aveugle ne pourra être émis. Notre entreprise se réservera un délai de réflexion supplémentaire de 2 semaines avant l’émission d’un devis et la facturation complète devra être antérieure à la livraison des délivrables. Mais rassurez-vous, nous ne blacklistons que si cela est vraiment nécessaire et que la faute est explicite.

Chantal et Fred (de la compta) souhaitent donner leur avis sur la direction artistique du projet, est-ce qu’ils peuvent ?

            Même si je ne doute pas de leur capacité à juger les choix artistiques, nous savons par expérience que plus nombreux sont nos interlocuteurs, plus chaotiques sont les retours. C’est pour cette raison que nous prenons contact en priorité avec les responsables (chef d’entreprise, marketing, commercial, comptabilité… etc.) et ne prenons pas l’avis des autres intermédiaires en compte. Libre à vous de leurs demander vous-même leur avis et de nous en faire part si ceux-ci vous correspondent.

Je dois clôturer mon entreprise, suis-je obligée de vous payer ?

            Que la fermeture de votre entreprise soit due à des problèmes judiciaires ou de votre propre initiative, il est légitime de nous en faire part afin que nous puissions prévoir votre départ et dans ce cas, un calcul au prorata de la somme due sera effectué (puisqu’il s’agît d’une annulation mutuelle, voire obligatoire, du projet).

Quel sont vos tarifs ?

Nos prestations étant diverses, il nous est impossible de fixer un tarif type.

Dans le cas d’un contrat standard, un devis est émis pour vous permettre de connaitre le coût de votre demande. Nos tarifs journaliers de base étant entre 180 et 700 euros HT selon les prestations. des coûts suplémentaires sont à prévoir selon les conditions du projet (frais de déplacement, confidentialité, droit d’auteur, délais, … etc …).

Dans le cas d’un contrat aveugle, le tarif journalier est de 1 250 euros TTC pour les 10 premiers jours puis de 1600 euros TTC pour les 10 jours suivant (offre limitée à 20 jours calendaires et une seule fois par client).

Bonus

                Voici quelques phrases que l’on entend trop souvent dans le métiers créatifs, la pluparts viennent du fait que la plupart des personnes sont habitués à sous-payer des prestations. Ce n’est pas leur faute, ils ignorent juste la réalitée du métier. Certaines cependant, témoignent d’un manque d’estime et de respect criant. Nous les avons compilés ici afin de permettre à chacun de connaitre les problemes que rencontrent bon nombres d’artistes et designer.

Pourquoi ne ferais-je pas appel à un freelance ?

            Contrairement à la croyance populaire, un freelance n’est pas gratuit. Un freelance n’est qu’un indépendant qui a choisi d’utiliser le mot freelance pour représenter son activité.

Ou mieux un stagiaire ou un étudiant ?

Les étudiants (en direct ou via une école) sont en apprentissage et donc n’ont pas les mêmes connaissances ou expériences. De plus ils ont aussi leurs études (cours, projets-écoles, temps libres). Les temps de projets seront donc bien plus longs. Une école n’est pas une agence, il n’est donc pas légitime de leur demander une qualité dans les projets abordés identique ou supérieure.

Quant aux stagiaires, il y a des obligations légales à leur accueil. Notamment concernant l’accompagnement et l’interdiction d’imposer un objectif de performance (même implicite). Il est aussi illégal de procéder au « roulement » de stagiaires pour combler un poste. Mais ça, vous le savez déjà… n’est-ce pas ?

Si vous êtes en capacité d’accueillir un stagiaire, je vous conseille de suivre le Facebook (ou Twitter) de « ’Pigeon gratuit »’ afin d’être sûr que votre proposition est correcte, légale et ne se substitue pas à une offre d’emploi ou à un appel à projets.

Et le bénévolat ?

            Si pour vous, tout travail mérite salaire, le bénévolat sera réservé aux associations à but non lucratif existant (presque) uniquement grâce à des dons. Dans TOUS les cas, il doit être de l’initiative de l’indépendant et ne pourra pas être imposé par une entreprise sans passer pour du vol de compétence. Le bénévolat est une pratique noble, il est de notre devoir que cela reste ainsi.

Peut-on payer en visibilité/notoriété/renommée ?

            La visibilité n’est malheureusement pas encore une monnaie reconnue par l’état. On ne peut pas payer sa baguette tradition, son loyer ou rembourser ses crédits par la simple notoriété donnée par nos clients. C’est pour cela que vous ne pouvez pas payer en visibilité chez nous. En plus, nous considérons que cette pratique n’est qu’un bénévolat forcé camouflé, donc très mal vu dans les milieux créatifs et impensable dans tous les autres domaines.

Edit: Suite à la création des chéques visibilité par l’état, Nous pouvons desormais connaitre la valeur de la visibilitée. La voici :

1 visibilité = 1 centime d’euro = 1 000 RT/partages/likes = 2 clients affiliés confirmés.

(Il s’agit bien sûr d’une plaisanterie. comme nous disons plus tôt, Une telle monnaie n’existe pas).

Et si je paye en une seule fois, est-ce que je pourrais avoir une réduction… disons 50 % ?

            Et bien… Non. Nous ne facturons jamais les frais de dossier concernant la facturation, de fait nous ne pouvons rembourser ce que nous ne facturons pas. Même si c’était le cas, cela ne représenterait surement pas la moitié de la prestation. Libre à vous de payer comptant avant la prestation ou en avance sur les délais de facturation, si cela vous arrange. Sinon, je vous invite à lire les CGV pour toute question sur la facturation.

Pourquoi refusez-vous de baisser vos tarifs de XX % ? On a travaillé avec des personnes qui nous ont couté bien moins cher. /c’est la norme de réduire ses prix pour convaincre le client.

            Nous avons tous des charges différentes et de fait les tarifs de chacun ne peuvent être identiques. Mais la véritable question à se poser c’est : pourquoi ne travaillez-vous plus/pas avec eux ?

Je sais combien votre travail vaut (ou du moins je le crois), je ne payerais que XXXX pour votre travail, pas un centime de plus.

            Dans ce cas-là, je vous invite à aller voir ailleurs. Nous connaissons notre métier et le coût qu’il représente. Si cela est trop élevé pour vous, ça ne change rien pour nous. Chercher à nous intimider ne servira à rien.

Et si je vous donne la chance de travailler pour moi gratuitement/avec une rémunération réduite ?

            Travailler gratuitement (ou bien en dessous de ses tarifs normaux) n’est pas une chance, ni pour vous (car le résultat sera de très mauvaise qualité) ni pour ceux avec qui vous travaillez (car ils perdront leur temps et leur argent pour vous faire un cadeau imposé). C’est, pour nous, une pratique hautement malhonnête que nous dénonçons.

Alors si je n’ai pas/très peu de moyens financiers, je fais comment ?

            Prenez le temps d’y penser, si vous n’avez pas les moyens, inutile d’insister, vous ne ferrez qu’obtenir un résultat bâclé ou au mieux très mauvais. Vous pouvez cependant réduire vos attentes, par exemple, sacrifier la confidentialité ou reporter vos deadlines peut vous permettre de réduire les coûts tout en ayant un résultat agréable. Pas encore suffisant ? Demandez moins de délivrables ou réduisez le nombre de projets, de prototypes ou tout simplement la part du travail délégué au prestataire. Les soucis de financement ça arrive et on en est conscient, mais ils ne justifient pas la précarité de vos prestataires.

C’est la black Friday /période de soldes/autre période de réduction, vous pouvez nous offrir une partie de la prestation ?

            Nous ne pratiquons jamais de réductions sur les prestations et cela, quelle que soit la période de l’année. Ce qui signifie que nous n’offrons jamais gracieusement et sans contrepartie notre travail, même partiellement.

Qui ne tente rien n’as rien…

            Attention à ne pas trop forcer, le monde de l’entreprise est régi par de nombreuses règles et la plupart de ceux qui utilisent ce dicton dans tout les sens pour justifier leurs actes illégaux en subissent les conséquences.

J’ai payé pour ça ?! J’aurais pu le faire en 3 secondes avec Photoshop !

            Il y a trois réponses possibles ici, prenez celle qui vous arrange :

— Pourquoi ne l’avez-vous pas fait vous-même si c’était si facile ?

— Je vous en prie, montrez-moi comment faire mon job (se lève et invite le client à s’assoir devant l’ordinateur).

— Je tiens à vous rappeler que c’est mon expertise, nos échanges ainsi que le processus créatif que j’ai suivi qui nous ont menés à ce résultat. Si celui-ci ne vous convient pas, je ne peux malheureusement rien faire pour vous.

Dans tous les cas, n’espérez pas obtenir un éventuel remboursement avec cette phrase. Car par celle-ci, vous vous décrédibilisez en tant que client sérieux ou professionnel et nous insultez par la même occasion.

Voici votre facture de (prix exorbitant ne correspondant à aucunes de nos dépenses ou demandes) chez (entreprise inconnue et non enregistrée au registre des entreprises) (document en pièce jointe dans un format étrange ou en lien).

            Sérieusement, nous ne sommes pas des pigeons. Nous tenons notre trésorerie à jour et sommes avertis des méthodes employées lors des tentatives d’arnaques et des dangers du net.

Si vous êtiez vraiment passionné, vous travailleriez gratuitement.

Dans la passion, l’argent n’est pas un moteur mais être passionné ce n’est pas se faire exploiter non plus. Ce n’est pas parce qu’on aime le métier que l’on fait, que l’on doit le faire gratuitement.